Projection 3d

 

Différentes technlogie de projection 3d

Technologie d’interférence

Une forme particulière de vidéoprojection 3D passive est la technologie d’interférence développée à l’origine par DaimlerChrysler, qui est maintenant distribuée par Infitec et est également utilisée dans le Dolby Digital 3D.

Ici, des roues de couleur sont utilisées dans les vidéoprojecteurs, ce qui modifie légèrement les valeurs des couleurs RVB. En utilisant des lunettes à filtre d’interférence, certaines longueurs d’onde des couleurs RVB sont filtrées pour chaque œil ou transmises à l’autre œil. Afin de garantir qu’aucune couleur divergente ne soit perçue, le signal d’image doit d’abord être traité par un serveur spécial/synchrone.

 

Avantages

Les surfaces de vidéoprojection spéciales ne sont pas nécessaires et l’inclinaison de la tête ne pose aucun problème.

 

problèmes :

Le système complet (deux vidéoprojecteurs, un serveur spécial, etc.) nécessite des investissements élevés et les lunettes ne sont pas bon marché. Cependant, ce problème n’est important que dans le cas de grands publics changeant fréquemment (par exemple au cinéma).

Voici un site pour des appareils de vidéoprojecteur : un ensemble à voir ici

 

Lunettes à obturateur

-> Projection 3D active

Un seul projecteur est utilisé pour la projection 3D active. Le projecteur projette les images en alternance (une pour chaque œil). Cependant, différentes méthodes sont utilisées pour séparer les images pour chaque œil.

–> technologie de l’obturateur :

 

Avec la technique de l’obturateur, les images sont projetées alternativement par le projecteur (une image séparée pour chaque œil).

Pour la perception séparée des images par œil, on utilise des lunettes à obturateur. Pour chaque image, les lentilles sont alternativement ouvertes ou fermées, de sorte que chaque œil ne voit que l’image qui lui est destinée.

La synchronisation des lunettes à obturateur avec la séquence d’images se fait par câble ou par commande infrarouge depuis le serveur de projection.

 

Exemple d’application 3D

– Réalité virtuelle

Avantages :

La projection peut se faire sur des écrans normaux, ce qui permet d’économiser de gros investissements et d’obtenir une plus grande flexibilité dans le choix du lieu. L’inclinaison de la tête n’est pas non plus un problème ici.

Problèmes :

Les lunettes à obturateur sont relativement chères et sensibles – ainsi, si une présentation est faite devant un grand public changeant fréquemment (par exemple au cinéma), ce facteur de coût peut avoir un impact majeur.

Toutefois, pour les entreprises, les avantages mentionnés ci-dessus dépassent ce facteur de coût.

Le projecteur doit être capable d’afficher un taux de rafraîchissement élevé pour une présentation sans scintillement. Le projecteur doit être capable de projeter deux fois plus d’images par seconde. Au cinéma, par exemple, la norme pour la projection 3D est de 48 images par seconde (24 images par œil), chaque image étant répétée trois fois (72 Hertz).

 

Voici un exemple de la réalité virtuelle : à voir la réalité sur ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *